François Côté est né le 26 mars 1980 dans la région d’Asbestos en Estrie. Il grandit dans une famille de musiciens et d’artistes où il passera la plupart de son temps dans la cuisine familiale auprès de sa mère, sa grand-mère et dans l’atelier avec son père. Étant bien encré et passionné de cuisine, il décidera quand même d’opter pour des études en musique qui le mèneront jusqu’à l’université.

Dès l’âge de quatorze ans, François choisi comme emploi d’été de travailler comme plongeur et bus boy dans le réputé restaurant Le Temps Des Cerises à Danville, où il fait ses premières classes culinaires auprès de Patrick et Martine Satre. C’est à partir de ce moment qu’il aura toujours, d’une façon où d’une autre, un pied dans une cuisine.

Tout au long de ses études, il travaillera dans une pizzeria, un steak house, un café et avec différents traiteurs. C’est toutefois à l’Université de Montréal qu’il décidera de suivre sa vraie passion : la cuisine, et il se lancera tête première dans cette direction.

Même s’il possède un certain bagage, son père l’encourage à suivre son cour de cuisine à l’École Hôtelière de Laval. Pendant qu’il fait ses classes, il travaille pour le chef Richard Bastien dans deux de ses restaurants : Le Café Des Beaux Arts et le Mitoyen. Il fera son stage au restaurant Toqué! avec le chef Normand Laprise, il y sera engagé et y travaillera pendant près de deux ans.

Voulant agrandir ses connaissances, il part travailler au côté du jeune chef Ian Perreault au restaurant Area pendant trois ans et demi. La cuisine originale de Ian marquera un tournant dans sa vie de cuisinier. À 26 ans, il veut partir travailler en France pour voir du pays et du même coup, connaître l’art culinaire français. Il y travaillera l’été 2006 et il reviendra complètement transformé.

À son retour il ne sait trop où aller et c’est en allant manger au Joe Beef qu’il tombera en amour avec ce restaurant. Il passera quatre années auprès du chef Fred Morin et David McMillan. C’est pendant tout ce temps qu’il élargira ses horizons et ses connaissances dans la restauration, pour enfin décider d’ouvrir son propre restaurant.